ECRANS : à surveiller !

Chers parents,

Nous savons combien nous sommes envahis, chaque jour un peu plus, par les écrans. Il est établi que trop d’écrans pour les adultes peut être nuisible. Il en est bien entendu de même pour nos enfants et plus particulièrement par les plus jeunes dont les effets peuvent avoir des conséquences aussi bien sur le développement du cerveau et l’apprentissage de compétences fondamentales, que sur les capacités d’attention et de concentration, que sur le bien-être et l’équilibre de nos enfants, que sur le comportement et la santé.

Au bas de cet article, à titre informatif, vous trouverez un appel de l’académie des sciences à une vigilance raisonnée sur les technologies numériques et juste ci-dessous, un résumé fourni par Ludivine, notre logopède du CPMS, développant des conseils d’utilisation. Pour exemple, il faut lire la première ligne comme ceci : AVANT 3 ans, seules les tablettes et smartphones sont admissibles mais AVEC surveillance rapprochée d’un adulte et maximum 10 minutes par jour.

Plantation de 100 arbustes : 1 par élève

Dans le courant du mois de décembre, chaque élève de l’école aussi bien en maternelle qu’en primaire, a planté un arbuste. Ces arbustes formeront une haie vive. La plantation de haies vives est favorisée par la Région wallonne. Notre école a introduit une demande de subsides auprès de l’organisme « Yes we plant ». Une centaine de plants ont été achetés chez un pépiniériste et Audric, beau-frère d’un de nos professeurs, est venu, très gentiment, préparer les trous au moyen d’une tarière que nous avions louée.

Chaque élève connait donc son arbuste. Chaque année, il est prévu de photographier l’élève avec son arbuste et de les voir grandir ensemble. Les arbustes des élèves quittant l’école seront attribués aux nouveaux élèves mais l’arbuste restera aussi pour toujours celui de l’élève originel.

Cette haie permettra, en outre, des observations multiples et diverses : caractéristiques des troncs, des feuilles, des périodes et des rythmes de pousse, … La taille, dans la mesure du possible, sera effectuée par l’élève sur son arbuste avec l’aide d’un adulte.

Si vous souhaitez plus d’explications sur les caractéristiques d’une haie vive :

Sablés en P2

Avant les vacances, les élèves de P2 avec Madame Elodie ont cuisiné. Ils ont fait des sablés. L’occasion était trop belle que pour en profiter pour aborder notamment les mesures de masses en grandeurs. En plus, d’être, sans nul doute, les meilleurs sablés du monde !

Impact des réseaux sociaux sur les jeunes et qui sont les « hyper-parents »

Chers parents,

ATHENA est un magazine scientifique proposé par la Région wallonne. Cette revue gratuite de qualité (que vous pouvez recevoir en format papier chez vous sur simple inscription ( https://recherche.wallonie.be/home/kiosque/magazine-athena/formulaire-dabonnement-athena-mag.html ) . Nous vous proposons ci-dessous ( téléchargeable) 2 articles intéressants : Une étude de l’impact des réseaux sociaux sur nos jeunes (pages 18 à 21), sujet sur lequel nous sommes bien souvent démunis ainsi qu’un article sur « Hyper-parents : qui sont-ils ? » (pages 23 à 27). Il est à noter que de nombreux autres articles peuvent intéresser vos enfants (cela dépend bien entendu de la tranche d’âge), à lire avec eux, en tout ou en partie, comme par exemple le mimétisme (pages 29 à 32).

MINI-FORET pour MAXI-EFFET

Nadir, Lyas, Amira et Julian et d’autres élèves ont planté une mini-forêt.

Qu’est-ce qu’une Mini Forêt ?

Une Mini Forêt contient au moins 5 arbres, 5 arbustes et une flore forestière sur une surface de 6 m2. Comme ils sont très proches les uns des autres et que le sol est enrichi d’éléments nutritifs supplémentaires, les plantes poussent rapidement et la qualité du sol s’améliore en peu de temps. Cette méthode est basée sur une méthode japonaise de reforestation rapide.
Avec différentes espèces, différentes hauteurs et la méthode de plantation spécifique, la Mini Forêt devient une véritable petite jungle après seulement deux ans.

Pourquoi les Mini Forêts sont-elles si bénéfiques et pourquoi en faut-il autant?

  • Ce sont de petites îlots vertes qui constituent un refuge pour la faune et la flore. Les animaux trouvent un abri, de la nourriture et un endroit pour mettre au monde la prochaine génération. Les plantes sauvages trouvent un bon sol pour pousser, fleurir et se répandre à nouveau ;
  • Dès la première année, les Mini Forêts attirent des animaux qui n’étaient pas ou peu présents auparavant, comme les bourdons, les oiseaux, les papillons, les beaux coléoptères… et même les grenouilles et les hérissons trouvent leur chemin vers ces oasis de verdure ;
  • Si de nombreuses Mini Forêts sont plantées, elles peuvent ensemble augmenter les chances de survie de multitudes d’espèces de plantes et d’animaux ;
  • Une Mini Forêt permet à une plus grande quantité d’eau de pluie de pénétrer dans le sol. Cela est très utile car le changement climatique augmente les risques de sécheresse, rend la chaleur moins supportable et le stockage de l’eau de plus en plus difficile ;
  • Les Mini Forêts poussent très vite ;
  • Les Mini Forêts sont faciles à planter et à entretenir ;
  • Grâce aux Mini Forêts la qualité du sol s’améliore considérablement ;
  • Les villes étant fortement bétonnées, l’effet positif des Mini Forêts y sera renforcé ;
  • Plus il y a de Mini Forêts, plus leur effet positif est important.

Posts navigation

1 2 3 4 8 9 10
Scroll to top